S'abonner au Flux RSS

Ma librairie » Critiques, ★★★★☆ - À lire » La traversée de la nuit de Geneviève de Gaulle Anthonioz

La traversée de la nuit de Geneviève de Gaulle Anthonioz

la traversee de la nuit
1944, Geneviève de Gaulle, la nièce du Général de Gaulle, qui est résistante, est déportée au camp de Ravensbrück. 50 ans après, elle raconte dans ce petit livre les mois passés dans cet enfer. Profondément croyante, elle parvient à lutter contre le désespoir en s’accrochant à ses compagnes de baraquement, à l’amitié qui les lie et à la foi.
La traversée de la nuit est un livre dur mais lumineux ! Il reçut le prix littéraire des Droits de l’Homme en 1999.
Geneviève de Gaulle Anthonioz a été présidente de l’Association ATD Quart-Monde de 1964 à 1998.


Morceaux choisis

Comme une lame glacée, me transperce le sentiment de ma solitude !

Me voici très loin, comme au fond d’un puits où je mourrai peu à peu en silence.

Du fond de l’abîme, moi aussi j’appelle Dieu comme l’ont fait tant d’autres.

Ce n’est même pas un silence qui me répond, mais la misérable rumeur de ma détresse.

En entrant dans le camp, c’était comme si Dieu était resté à l’extérieur.

Ces êtres encore vivants, n’avaient déjà plus de regard.

Bien pire que la mort, c’était la destruction de notre âme qui était le programme de l’univers concentrationnaire.

Non, Dieu n’était pas absent, il éclairait le beau visage d’Emilie Tillion.

Elles nous renvoyaient l’image de ce que nous étions si près de devenir, et je devais partager leur humiliation, comme la fraternité et le pain.

D’ailleurs, le pire n’est pas la mort, c’est la haine et la violence.

Leur amitié a réalisé ce prodige de m’atteindre dans ma solitude et mon désespoir.

Ma mémoire me restitue peu à peu ce que j’essayais d’oublier pour pouvoir survivre.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Catégories: Critiques, ★★★★☆ - À lire · Tags: , ,