S'abonner au Flux RSS

Ma librairie » Critiques, ★★★☆☆ - Bien » La nuit des calligraphes de Yasmine Ghata

La nuit des calligraphes de Yasmine Ghata

La nuit des calligraphes de Yasmine GhataDans la Turquie du début du 20e siècle, une femme devient la première à participer au plus grand concours de calligraphie du pays, métier jusqu’alors réservé exclusivement aux hommes et parvient même à remporter la première place.

La jeune Rikkat Kunt qui est en réalité la grand-mère de l’auteur et qu’elle n’a jamais connue devient l’une des plus grandes calligraphes, au moment où le chef de l’Etat Atatürk décide de supprimer l’alphabet arabe et de le remplacer par un alphabet latin modifié.

C’est alors toute une génération de calligraphes émérites qui vont sombrer dans l’oubli, tout comme leur art.

Yasmine Ghata, jeune auteur d’origine libanaise par sa mère et turque par son père, arrive dans ce premier roman à nous faire entrer dans la peau de ce personnage qu’était sa grand-mère et qui vivait autant pour la calligraphie que par elle.

Avec une écriture d’une précision et d’une justesse incroyable, où chaque mot est pesé, elle nous fait rentrer avec grâce dans l’univers mystique des calligraphes.

C’est un livre tout en poésie et en finesse bien que l’ironie et l’auto-dérision, notamment sur la place des femmes dans la société soient bien présentes.

Ce premier roman a reçu plusieurs prix, dont le prix de la découverte Prince Pierre de Monaco et a été traduit dans treize langues.

La nuit des calligraphes de Yasmine Ghata chez Fayard

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Catégories: Critiques, ★★★☆☆ - Bien · Tags:

Laissez un commentaire