S'abonner au Flux RSS

Ma librairie » Critiques, ★★☆☆☆ - Moyen » Jan Karski de Yannick Haenel

Jan Karski de Yannick Haenel

Jan Karski de Yannick HaenelCe livre sur Jan Karski, envoyé par la Résistance Polonaise en 1942 pour dire aux Alliés que les Juifs étaient en train d’être exterminés, en Europe de l’Est, se compose de trois parties.

La première est sur son témoignage 35 ans après, dans Shoah, le film de Claude Lanzmann ; une intervention extrêmement forte car ce dernier sera tellement bouleversé qu’il restera hors champ pendant toute la durée de l’entretien.

La deuxième partie est sur la vie de Jan Karski, comment la Résistance Polonaise a réussi à le faire entrer dans le Ghetto de Varsovie et surtout à l’en faire sortir afin qu’il témoigne de l’innommable. Enfin, comment il aurait été amené à voir de près le camp de la mort de Belzec, qui d’après les historiens serait plutôt celui d’Izbica Lubelska.

Ensuite, commencera un long périple pour le jeune résistant catholique qui va devoir traverser l’Europe en guerre jusqu’en Angleterre pour rencontrer le Premier ministre Polonais en exil.

Il ira même aux Etats-Unis et s’entretiendra avec le Président Roosevelt pour témoigner de ce qu’il a vu. Mais, partout, il ne récoltera que scepticisme. Un juge de la Cour Suprême se serait d’ailleurs exclamé : « M. l’ambassadeur, je n’ai pas dit que ce jeune homme mentait. J’ai dit que je suis incapable de le croire. Ce n’est pas la même chose. »

En 1944, il tentera une nouvelle fois de dire au monde ce qu’il a vu en écrivant le livre Histoire d’un État secret, qui connut un grand succès.

Dans la dernière partie et la plus controversée, l’auteur se glisse dans la peau d’un Karski qui, désespéré devant la passivité des Alliés et hanté par son échec de n’avoir réussi à sauver les Juifs, garda le silence pendant plus de 30 ans, jusqu’à sa rencontre avec Lanzmann.

Un livre à lire, à la fois dur, troublant et passionnant sur ce pan de l’histoire mais aussi pour les questions qu’il suscite. Mais, garder une certaine distance par rapport à la véracité des faits annoncés et à cette dernière partie qui dérange car les réflexions ne viennent pas du résistant mais de l’auteur qui fait parler Jan Karski. Pour certains, comme Claude Lanzmann qui connut bien le résistant, «ce livre est une falsification de l’Histoire et de ses protagonistes

Jan Karski qui se définissait comme « un catholique juif » reçut le titre de Juste en 1982 et son nom figure désormais au mémorial de Yad Vashem à Jérusalem.

Jan Karski de Yannick Haenel chez Gallimard


Lire l’article de Claude Lanzmann à propos de ce livre :

http://www.marianne2.fr/Jan-Karski-de-Yannick-Haenel-un-faux-roman_a184324.html

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Catégories: Critiques, ★★☆☆☆ - Moyen · Tags:

Laissez un commentaire