S'abonner au Flux RSS

Ma librairie » Critiques, ★★★★★ - Coups de coeur » Entre ciel et terre de Jón Kalman Stefánsson

Entre ciel et terre de Jón Kalman Stefánsson

Entre ciel et terre de Jón Kalman StefánssonDans les fjords islandais, où les hommes n’ont nulle part où poser le regard, à part les montagnes et la mer, la vie est bien rude.

Pour les habitants qui tentent de subsister, peu de choix s’offrent à eux, les hommes sont pêcheurs et les femmes ont peur à chaque sortie en mer. Car ici, c’est la nature qui décide.

Personne ne sait nager et pourtant, l’idée ne viendrait à personne d’apprendre.

Face à cette mer, tour à tour majestueuse et hostile, les hommes ne semblent être que de vulgaires pions.

Lorsqu’elle décide de s’agiter et le vent de se lever, elle ne fait qu’une bouchée de ces pauvres hommes qu’elle noie comme de jeunes chiots.

C’est d’ailleurs le froid qui va venir saisir Bárdur alors parti en mer, une nuit où la lecture du Paradis perdu de Milton va lui faire oublier l’essentiel, sa vareuse.

Gamin, qui y avait déjà perdu son père, alors enfant, va ainsi perdre son seul et unique ami.

Malgré son désespoir, ce livre qu’il a promis de rendre à son propriétaire va être son lien avec la vie. C’est alors que va commencer son voyage initiatique.

Ce livre, traduit de l’Islandais avec finesse par le talentueux Eric Boury est envoûtant. Dès la première page, l’on est saisi par la force du récit et de l’écriture. L’auteur parvient à nous faire ressentir la dureté de la vie de ces hommes. L’on est avec eux, sur cette barque, on assiste impuissant, comme le héros, à la mort de son meilleur ami.

Ce livre nous laisse hagard, comme lui, comme secoué par une immense vague.

Entre ciel et terre de Jón Kalman Stefánsson chez Gallimard


Morceaux choisis :

«D’un côté, la mer, de l’autre, des montagnes vertigineuses comme le ciel : voilà toute notre histoire. »

«Certains poèmes nous conduisent en des lieux que nuls mots n’atteignent, nulle pensée, ils vous guident jusqu’à l’essence même, la vie s’immobilise l’espace d’un instant et la vie devient belle, limpide de regrets ou de bonheur. Il est des poèmes qui changent votre journée, votre nuit, votre vie. »

«Il est sain pour un être humain de se tenir, seul, au creux de la nuit, il s’unit au silence et ressent comme une connivence pourtant susceptible de se changer instantanément en une douloureuse solitude. »

«Celui qui marche un long moment seul dans une tempête de neige qui jamais ne retombe est peu à peu saisi de l’impression qu’il est sorti du monde, qu’il avance dans un désert loin des hommes, où il perd de vues les responsabilités de la vie. »

«Quand il est confronté à de grands drames, que sa vie est taillée en pièce, l’homme convoque automatiquement sa mémoire et s’enfonce dans ses souvenirs comme un petit animal qui va se réfugier dans sa tanière (…) Mais c’est surtout dans nos propres souvenirs que nous nous plongeons, c’est là que se trouve le fil qui nous relie à l’existence. »

A propos de l’auteur

Jon Kalman Stefansson, né à Reykjavik en 1963, est poète, romancier et traducteur. Son oeuvre a reçu les plus hautes distinctions littéraires de son pays, où il figure parmi les auteurs islandais actuels les plus importants. Entre ciel et terre est son premier roman traduit en français.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Catégories: Critiques, ★★★★★ - Coups de coeur

Laissez un commentaire