S'abonner au Flux RSS

Ma librairie » Critiques, ★★★★★ - Coups de coeur » Une Nouvelle Femme de Carmen Laforet

Une Nouvelle Femme de Carmen Laforet

Une nouvelle femme de Carmen LaforetDans l’Espagne d’après-guerre, Paulina, une jeune femme belle et spirituelle décide de se séparer de son mari, Eulogio Nives, qu’elle a rencontré avant la guerre civile, lorsque sa famille vivait à côté de la sienne, à Villa de Robre et qu’elle a follement aimé.
Lorsque la guerre éclate, elle est jetée en prison enceinte et Eulogio est envoyé au front. Elle y donne naissance à leur fils, et Miguel, sans nouvelles d’elle, décide de s’exiler en Amérique. Mais, à son retour, quelques années plus tard, il n’est plus le même. Et Paulina, qui fut profondément blessée et fragilisée par cette expérience, choisit de vivre seule avec son fils.

Elle découvre alors les affres de la passion avec Antonio, son beau-frère, marié à la belle Rita qui se meurt et tente en vain de s’éloigner de cet homme dont l’amour la meurtrit. Jusqu’au jour, où dans un train, elle vit une conversion qui va changer sa vie.

Dans ce roman, sorti en 1955 et couronné du prix Menorca et du prix National de Littérature, Carmen Laforet nous offre à voir l’intimité de l’âme féminine.

Avec une écriture d’une finesse et d’une sensibilité rare, elle décrit les relations amoureuses, humaines, mais également les combats d’une femme qui cherche à s’émanciper dans une société sous Franco.

Elle offre également un regard profondément humain et beau sur la foi et la religion, des thèmes qu’on a si peu l’habitude de voir en littérature. Le passage de sa conversion fait sûrement partie des plus belles pages jamais écrites sur la foi.

Merci aux Editions Bartillat de nous avoir fait connaître cet incroyable écrivain espagnol en rééditant ses romans qui sont d’une grande beauté !

À lire également, Nada, le premier livre de l’auteur, qui est l’un des livres espagnols les plus traduits dans le monde et qui, à sa sortie en 1944, reçut le prix littéraire le plus prestigieux d’Espagne et la propulsa à l’âge de 20 ans sur le devant de la scène littéraire.

 

Une nouvelle femme et Nada de Carmen Laforet chez Bartillat


Morceaux choisis :

Quand il eut fini son œuf à la coque, Antonio était convaincu que parmi tous les personnages qui habitaient le château, il n’y en avait qu’un, ce n’était pas rien… un seul qui, sous l’écorce ordinaire de la vie, menait telle une eau souterraine, une autre vie inquiète et passionnée.

Elle reçut alors de plein fouet l’odeur fraîche, le vent provoqué par la vitesse, les cris des oiseaux, les couleurs fortes de la terre que le soleil réchauffait déjà et qui se confondaient dans l’éclat du matin.

Elle voulait être dans son compartiment, retourner à sa solitude bien aimée. Elle comprit comme elle avait de la chance de voyager seule.

Madrid, brillant sous un soleil qui ressemblait à de l’or liquide, reçut une Paulina de 33 ans qui venait de naître.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Catégories: Critiques, ★★★★★ - Coups de coeur

Laissez un commentaire