S'abonner au Flux RSS

Ma librairie » Actualités » Affaire Jardin : Round 2

Affaire Jardin : Round 2

Alexandre Jardin vient de répondre à ses détracteurs dans le journal anglais The Guardian.

Alexandre Jardin

Alors que la polémique enfle au sujet du livre écrit par Alexandre Jardin, Des gens très bien, dans lequel il calomnie son grand-père, Jean Jardin, l’accusant d’avoir été le « responsable logistique de la Solution finale ».

L’auteur a décidé de prendre la plume et de répondre à tous ceux qui ont écrit des articles pour démentir ses accusations, comme le Figaro Magazine qui a publié une double page de son oncle Gabriel Jardin ou le Monde, ou encore Pierre Assouline sur son blog.

C’est de Londres que l’écrivain a choisi de riposter, en publiant un article dans le quotidien anglais The Guardian expliquant pourquoi il est victime d’un complot médiatique.

En effet, ce dernier insinue que si les medias lui tombent dessus, c’est parce que la culpabilité de son grand-père renvoie à celle de toutes les familles françaises qui ont collaboré pendant la guerre et qu’ils ne veulent pas faire face à cette réalité. Jean Jardin ayant été le directeur de cabinet de Pierre Laval en 1942, il ne pouvait être que complice de la rafle du Vel d’Hiv, sinon, son instigateur. Et il a ses mots terribles pour expliquer le lien entre les deux hommes : « Il était ses yeux, son bras droit, sa bouche. Pour ne pas dire : sa conscience. » Quant à son oncle, il affirme qu’il serait « resté totalement fidèle à Vichy ».

Encore une fois, il est important de souligner que les Archives Nationales lui ayant répondu qu’il n’avait aucun document compromettant sur son grand-père, l’auteur a rédigé son livre sans s’appuyer sur des bases historiques, et en faisant fi de tous les témoignages des vivants qui ont connu Jean Jardin et loué ses actions pendant la Guerre.

Dans la biographie que Pierre Assouline consacre à Jean jardin, Une éminence grise, sortie en 1988, l’auteur qui s’est appuyé sur de nombreux témoignages et documents d’archives conclut : « Certains, pendant la période tragique de l’Occupation de la France, ont préféré se cacher ou se sauver pour ne pas se compromettre ; d’autres ont couru le risque de se compromettre pour défendre leurs compatriotes et sauver des vies. Jean Jardin était de ces derniers. »

À lire la lettre d’Alexandre Jardin sur le site d’Evene :

http://www.evene.fr/livres/actualite/polemique-alexandre-jardin-lettre-des-gens-tres-bien-3021.php

Jean Jardin, une éminence grise, de Pierre Assouline chez Folio

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Catégories: Actualités · Tags:

Laissez un commentaire